×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

La Fédération africaine des journalistes (FAJ) a dénoncé l’interdiction par Conseil National de la Communication du Cameroun (CNC) de « toutes les émissions à caractère politique sur l’ensemble des médias pendant la campagne électorale des élections sénatoriales prévues le 25 mars 2018 », et appelle le gouvernement du Cameroun à faciliter la couverture médiatique des élections.

« Nous appelons le CNC et le ministère de la communication à créer un  cadre favorable à la mise en place d’un mécanisme d’autorégulation par les professionnels eux mêmes, comme on en trouve dans tout pays démocratique », a réagi Gabriel Baglo, le secrétaire général de la FAJ.

Selon le Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC), affilié de la FAJ, les directives relatives à la couverture de la campagne électorale publiées par le CNC confirment « l’interdiction de toutes les émissions à caractère politique sur l’ensemble des médias ».

« Cette décision de suspendre les contenus à caractère politique dans l’audiovisuel public et privé durant la période de campagne électorale des élections sénatoriales prévues le 25 mars 2018, est nulle et de nul effet » a déclaré Denis Nkwebo, le Président de du SNJC.

Le rôle CNC du Cameroun devrait plutôt contribuer à organiser de façon équitable l’intervention et le temps de parole des différents candidats et protagonistes sur les médias, surtout du service public, mais non pas de les priver du droit d’expression.

La FAJ relève que cette décision remet en cause les principes fondamentaux de la liberté d’expression et du droit du public à l’information, et invite le CNC à favoriser la mise en place d’un organe d’autorégulation des médias plutôt que d’œuvrer à les museler. La FAJ réitère son appel au CNC et au ministère de la communication du Cameroun à respecter la Déclaration de principes sur la liberté d’expression en Afrique de l’Union Africaine.

 ---------

Pour plus d’informations, contacter le Secrétariat de la FAJ: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La FAJ représente plus de 50.000 journalistes dans  44 pays en Afrique