×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

La Fédération Africaine des Journalistes (FAJ) salue le thème de la journé mondiale de la presse de l’UNESCO au Ghana, et appelle les gouvernements et le pouvoir judiciaire à mettre fin à l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes dans leur travail.

Ont signé : Fédération Africaine des Journalistes (FAJ), Union des Journalistes Tchadiens (UJT) et Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC) 

Aujourd’hui 04 Mars  2018, il y a jour pour jour 4 ans que Noubadoum Sotinan, journaliste à la Radio Diffusion Nationale Tchadienne est  porté disparu à Douala au Cameroun.

Douala, Cameroun, 26 au 27 février 2018

La crise d’information globale dans laquelle le journalisme est débordé par des intérêts égoïstes des centres de pouvoir politique et d’entreprise qui posent un grand risque au pluralisme et à la démocratie est fortement sentie en Afrique centrale où on retrouve des discours haineux, des fausses informations et l’exploitation abusive de l’informatique, sont des menaces constantes.

Abuja, Nigéria, 1-2 Mars 2018

La crise mondiale de l'information dans laquelle le journalisme est submergé par les intérêts étroits des centres de pouvoir politiques et organisationnels est fortement ressentie en Afrique de l'Ouest où le discours haineux, les fausses nouvelles et l'exploitation abusive des technologies de l'information mettent en péril le pluralisme et la démocratie.

La Fédération Africaine des Journalistes (FAJ) a appelé les autorités de la République du Tchad à remettre en liberté le journaliste Juda Allahondoum, directeur de l’hebdomadaire Le Visionnaire arrêté le 17 octobre et emprisonné après une semaine de garde à vue pour avoir publié un article sur un traffic d’armes.